Tendances du marché de l’automobile en 2019

Les nouvelles normes environnementales mettent un coup de frein aux ventes de voitures en 2019. Le marché du neuf reste stable. Quant aux marchée l’occasion, il est en plein essor. Il profite d’un véritable boom et d’un engouement particulier (+1,7% au total sur l’année 2019 et +5,4% rien qu’en septembre) depuis le début de l’année. Alors si vous avez repéré un Hyundai Tucson d’occasion qui vous attire l’oeil, c’est le moment de sauter le pas.

Externalités négatives 

Le marché de l’automobile français pourrait connaître un coup d’arrêt sur l’ensemble des ventes de 2019. Les perturbations liées aux gilets jaunes, les nouvelles normes d’émissions de CO2, éclipsent les nouveaux modèles attendus sur le marché. 

Le Comité français des constructeurs automobiles (CCFA) espère une stagnation globale sur l’année, impactant donc peu les chiffres. On peut compter 129.259 voitures particulières neuves nouvellement immatriculées dans l’Hexagone en août 2019. Ce nombre est en recul par rapport à août 2018 car cette période avait constaté une hausse de près de 40% des immatriculations. Les constructeurs avaient alors écoulé leur stock en urgence en raison de la mise en place d’une nouvelle norme antipollution européenne. Sur les huit premiers mois de l’année 2019, la baisse des immatriculations n’atteint que 3,04 % à 1,51 million d’unités. Le CCFA conclut jusqu’ici un marché « stable » pour 2019 avec 2,1 millions de voitures neuves mises sur les routes. 

Ces nouvelles normes européennes poussent donc les constructeurs à vendre en masse. Il faut ajouter aux normes antipollution, les menaces du Brexit, la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, ce sont les marchés mondiaux de l’automobile qui pataugent. 

Menace d’amendes records 

En Europe, pour atteindre les objectifs fixés pour réduire les émissions de CO2, les constructeurs doivent impérativement relever un véritable défi. Selon les projections, pour parvenir à ces objectifs, la part des voitures électriques en France devra tripler pour atteindre 6% du marché d’ici 2021. Aujourd’hui, elle est à peine de 1,8%. Les ventes des voitures hybrides rechargeables devront elles quintupler à 5% du marché. 

Mais si les marques gardent le même catalogue de vente, les constructions auraient à payer des amendes dont le montant global est estimé à 25 milliards d’euros en 2021. 

Une forte chute en août 

Le marché de l’automobile accuse une forte baisse en août 2019 : -14,05% par rapport à l’année passée. Cette base est artificielle car l’année 2018 a été spectaculaire (+40% par rapport en 2017) en terme de ventes mais c’est également un effet calendaire de l’année. 

Malgré cette forte chute aoutienne, l’année 2019 est en stagnation (+0,5% qu’en 2018). Certaines marques se démarquent et d’autres s’écroulent avec seulement quelques ventes sur l’année.

facebook